Suivez nous

agroalimentaire

Les prix mondiaux des produits alimentaires ont diminué légèrement en juillet

Publié

le

Les prix mondiaux des produits alimentaires ont connu une légère baisse en juillet, en raison de la chute des prix des céréales, des produits laitiers et du sucre, qui a notamment permis de compenser les prix de la viande et des huiles, a annoncé l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) sur son site web.

L’Indice FAO des prix des produits alimentaires – un indice pondéré par les échanges commerciaux permettant de suivre l’évolution mensuelle des principaux groupes de produits alimentaires – a affiché une moyenne de 170,9 points en juillet 2019, soit en baisse de 1,1 % par rapport à son niveau de juin mais en hausse de 2,3 % par rapport à l’année dernière au même moment, a-t-elle indiqué

Par produit, l’Indice FAO du prix des céréales a baissé de 2,7 % depuis juin mais a augmenté de 4,1 % par rapport à son niveau enregistré en juillet 2018, , expliquant ce recul par la faiblesse des prix du maïs et du blé dû entre autres aux larges stocks disponibles à l’exportation ».

L’Indice FAO des prix de l’huile végétale a augmenté de 0,8 % en juillet grâce à la légère hausse des prix de l’huiles de soja et de l’huile de tournesol qui a permis de compenser la baisse de la valeur de l’huile de palme, a affirmé la même source, ajoutant que « la baisse de la valeur de l’huile de palme était  en grande partie due à l’augmentation saisonnière de la production agricole en Asie du Sud-Est et à la faiblesse de la demande en importations ».

Quant à l’Indice FAO des prix de la viande, il a augmenté de 0,6 % depuis juin, marquant ainsi une nouvelle hausse pour le sixième mois d’affilée.


Lire aussi : La production agricole des céréales dépasse 220 milliards de DA


« Les prix de la viande ovine et bovine ont de nouveau augmenté en juillet, stimulés par une forte demande en importations en provenance d’Asie et par la réduction des stocks dans la région océanique due à une baisse saisonnière ».

S’agissant de l’Indice FAO des prix des produits laitiers, il a baissé de 2,9 % depuis juin, marquant ainsi sa seconde baisse consécutive en l’espace de deux mois.

« Une situation qui s’explique par une baisse des cotations pour le beurre, le fromage et le lait entier en poudre », a-t-elle précisé.

Enfin, l’Indice FAO des prix du sucre a connu la même tendance baissière, enregistrant un recul de 0,6 % depuis 2019 en raison de prévisions faisant état de rendements plus importants de canne à sucre en Inde, le plus important producteur de sucre au monde. « Les prix mondiaux se sont partiellement stabilisés grâce au renforcement de la monnaie brésilienne, le real, face au dollar américain, une situation qui devrait avoir pour effet de diminuer les exportations en provenance du Brésil, plus grand exportateur de sucre au monde », a commenté l’agence onusienne.