Suivez nous

Energie

Opep: prolongation de la réduction de production et adoption d’une charte de coopération

Publié

le

 L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) ont décidé mardi à Vienne d’étendre leur accord de réduction de la production pour une durée de 9 mois à partir du 1er juillet tout en adoptant une charte de coopération, selon le communiqué final de la 6ème réunion ministérielle Opep et non-Opep.

« Les participants à cette réunion ont axé leurs délibérations sur l’évolution récente du marché pétrolier et les perspectives immédiates.

Compte tenu des grandes incertitudes sous-jacentes et de ses implications potentielles sur le marché pétrolier mondial, la 6ème réunion ministérielle des pays de l’Opep et des pays non membres de l’Opep a décidé d’étendre la décision prise en matière d’ajustements volontaires de la production lors de la 5ème réunion des ministres des organisations de l’Opep et des pays non membres de l’Opep du 7 décembre 2018, pour une période supplémentaire de neuf mois, du 1er juillet 2019 au 31 mars 2020″, a précisé la même source.

L’Opep avait convenu, en décembre 2018, avec dix pays producteurs non-Opep, la Russie à leur tête, d’une baisse conjointe de leur production de 1,2 million de barils/jour à partir du 1er janvier 2019, pour une période de six mois, avec une réduction de 800.000 barils/jour par l’Opep et de 400.000 barils/jour par ces pays producteurs non-Opep.

Lors de cette réunion, il a été réaffirmé « l’engagement continu » des pays producteurs participants dans la « Déclaration de coopération » en faveur d’un marché stable, de l’intérêt mutuel des pays producteurs, d’un approvisionnement efficace, économique et sûr des consommateurs et d’un rendement équitable du capital investi, et notant l’amélioration générale des conditions du marché et de la confiance des investisseurs, ainsi que le retour de la confiance et des investissements dans l’industrie pétrolière. 

Cette réunion  tenue sous la coprésidence du président de l’Opep, le ministre du Pétrole  du Venezuela et le ministre de l’énergie de la Russie, Alexander Novak, a rappelé les droits des peuples et des nations à la souveraineté permanente sur leurs richesses et ressources naturelles.