Suivez nous

Entreprises

Bientôt un réseau scientifique national dédié à la cryptographie (workshop)

Publié

le

La mise en place d’une fédération des compétences scientifiques nationales investies dans la cryptographie et la sécurité de l’information a été vivement recommandée, mercredi à Oran, à l’issue du workshop consacré deux jours durant à cette spécialité par l’Université des sciences et de la technologie « Mohamed Boudiaf » (USTO-MB).

Cette proposition vise à « promouvoir la recherche axée sur la protection des données et des transmissions, un domaine intéressant nombre de secteurs où la confidentialité de l’information est un impératif majeur », a précisé le président du comité d’organisation, Pr Adda Ali-Pacha.

La mise en réseau de la communauté académique se traduirait par « une meilleure adaptation des thématiques de recherche par rapport aux attentes des secteurs utilisateurs », a expliqué Pr Ali-Pacha, aussi directeur du Laboratoire de codage et de sécurité de l’information (Lacosi) relevant de l’USTO-MB. La recommandation émise dans ce cadre vise ainsi à « promouvoir le rapprochement entre l’université et les entités économiques et industrielles concernées dans des perspectives de coopération », a-t-il fait valoir.

En outre, le workshop a donné lieu à l’émergence d’autres propositions, comme la consolidation des parcours de formation, notamment dans le domaine de la cyber sécurité englobant la protection des données professionnelles et personnelles. La rectrice de l’USTO-MB, Nacera Benha rats s’est quant à elle engagée sur la « pérennisation » de cette rencontre en lui affectant dès la prochaine édition le statut de « Conférence internationale » à même de réunir davantage de doctorants des différentes universités du pays.

Les organisateurs se félicitent par ailleurs de la participation de l’expert algérien Pr Ahmed Bourdaine, ancien diplômé de l’Ecole nationale polytechnique d’Alger, aujourd’hui membre de l’Institut des ingénieurs électriciens et électroniciens (IEEE), la plus organisation professionnelle au monde dédiée à l’informatique et aux télécommunications.

Ayant à son actif la formation de nombreux cadres et doctorants en Algérie, Pr Bourdaine avait animé, mardi à l’ouverture du workshop, une conférence intitulée « risques et bénéfices de l’intelligence artificielle ». Cette rencontre a été organisée, pour rappel, avec le soutien de la Direction générale de la recherche scientifique et du développement technologique (DG-RSDT), de lÆAgence thématique de recherche en sciences et technologie (ATRST) et du groupe Sone gaz.