Suivez nous

industrie

Industrie: améliorer le classement de l’Algérie au Global innovation index

Publié

le

Un comité intersectoriel a été mis en place au niveau du ministère de l’Industrie, dans l’objectif d’améliorer le classement de l’Algérie dans l’indice mondial de l’innovation (Global innovation index, GII) établi par l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), a indiqué lundi un responsable au ministère.

« Ce comité permettra de ramener l’Algérie à un niveau de visibilité meilleur à l’échelle internationale et de valoriser ses efforts en matière de protection de la propriété intellectuelle », selon les explications du directeur général de compétitivité industrielle au ministère de l’Industrie, Abdelaziz Guend, lors d’une rencontre organisée par le Cercle de l’innovation, sur les enjeux de la propriété intellectuelle et attractivité de l’Algérie.

Il vise également à piloter les actions menées par les différents départements ministériels, en matière de propriété intellectuelle, de manière collaborative, afin d’assurer les garanties nécessaires pour l’innovateur-investisseur en Algérie, selon le responsable.

Le comité travaille actuellement sur la mise à jour des données fournies à l’OMPI afin de mettre en exergue les efforts consentis par le pays dans ce domaine.

« Lors des travaux du comité, nous avons trouvé que beaucoup des données utilisées par l’OMPI pour évaluer l’Algérie étaient obsolète. Nous allons donc les actualiser en collaboration avec tous les intervenants et donner aussi les données qui manquent. Cela nous permettra d’améliorer notre classement « , a déclaré M. Guend.

Selon l’Indice mondial de l’innovation 2019, l’Algérie est classée à la 113eme place parmi les 129 pays évalués par l’OMPI, en baisse de 3 places par rapport au classement de l’année 2018.

« L’Algérie figure dans ce classement et c’est déjà un pas très important.

Nous sommes conscients que nous avons le potentiel et les moyens pour avoir un classement meilleur. Il y a encore du chemin à faire et nous comptons beaucoup sur les l’appui de l’OMPI et les pays partenaires pour améliorer notre système de protection de propriété intellectuelle », a-t-il avancé.


Lire aussi: Rencontre lundi sur les enjeux de la propriété intellectuelle et l’attractivité en Algérie 


Sur le plan juridique,  » nous n’avons rien à nous reprocher », souligne le responsable, ajoutant que le ministère de l’Industrie examine les textes régissant ce domaine afin de les actualiser et les mettre en conformité avec les conventions internationales et les besoins des échanges commerciaux internationaux.

Lors de cette rencontre, les participants ont mis l’accent sur la nécessité de mettre en adéquation les textes de la règlementation algérienne avec les conventions et traités internationaux et de transposer les textes relatifs à la propriété intellectuelle contenus dans les traités internationaux dans les lois locales.

Ils ont également recommandé de sensibiliser les différentes parties prenantes sur les enjeux liés au respect de la propriété intellectuelle et la promotion de l’innovation comme levier de l’attractivité économique.