Suivez nous

national

Amélioration du secteur des télécommunications:
Boumzar reçoit les fournisseurs d’infrastructures des TIC

Publié

le

Le ministre de la Poste et des Télécommunications, Ibrahim Boumzar, a reçu hier, au siège du ministère, les responsables et les représentants de fournisseurs d’infrastructures et de dispositifs intelligents en matière de technologies de l’information et des communications (TIC) activant sur le marché national.

En effet, le ministre qui a réuni pour la première fois, au tour d’une seule table, tous les fournisseurs, s’est engagé à apporter son aide pour aller vers la numérisation du pays. Pour le ministre, cette première rencontre vise à connaitre les propositions des fournisseurs et leurs doléances par rapport au secteur des TIC. Le ministre, qui a affiché sa volonté pour accompagner les fournisseurs, a exigé « le respect des lois algériennes ». Il dira que son département n’«a pas de préférence pour les technologies », et que « le meilleur qui gagne ». Pour M. Boumzar, l’État, par l’intermédiaire ses organes, va contrôler strictement les conditions et les pratiques sur le marché national en matière de concurrence loyale, tout en étant impartial sur l’égalité des chances et l’égalité entre tous les fournisseurs.
M. Boumzar demande « une relation durable » avec les fournisseurs et les équipementiers. « Nous voulons bâtir une relation durable basée sur la confiance et gagnant/gagnant », indique le ministre qui dira encore que le marché algérien est un grand marché avec un potentiel. Le ministre a exigé également l’accompagnement des jeunes étudiants et talents algériens pour aller vers une numérisation et digitalisation du pays.
A souligner que plusieurs fournisseurs, à leur tête HUAWEI ont pris part à cette rencontre. Il s’agit également de ZTE; NOKIA; ERICSSON; FIBERHOME; DELL; N.E.C; CISCO; FORTINET et 3 TECH.
Intervenant lors de cette réunion, la majorité des participants à cette rencontre ont soulevé. Selon eux, il manque, une stabilité de la main d’œuvre au sein de leurs entreprises. « Nous connaissons la fuite de nos ingénieurs et de notre main d’œuvre spécialisée », se plaignent-ils.
Prenant la parole, M. Jeremy Lin Xinpei, Direteur général adjoint chez Huawei Algérie a souhaité que son entreprise apporter et participer avec son expérience à travers le monde, à la numérisation d’Algérie. Ainsi, il a mis en avant une stratégie de développement basée sur trois volets. Il citera en premier lieu, le développement de l’infrastructure réseau fixe et mobile tout en continuant à améliorer la qualité du réseau existant. Le deuxième volet est d’encourager les start-ups à créer des applications et les utiliser à grande échelle. Pour le troisième volet, M. Jeremy cite l’aide et la formation des talents et les étudiants algériens à acquérir et accéder à la technologie. Sur ce sujet, Il a cité la participation de Huawei dans la formation de 12 000 ingénieurs et techniciens en quelques années, l’organisation des formations destinées aux étudiants algériens. D’ailleurs lors du dernier Webinar organisé en mois de juin, environ 5000 étudiants ont pris part. Il est également à souligner qu’une équipe algérienne a gagné la première place au concours international de Huawei en Chine en 2019. Le représentant de Huawei, comme tous les autres, a souhaité savoir les orientations du ministère par rapport à ce secteur pour pouvoir présenter la stratégie et le plan national de développement des TIC.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *