Suivez nous

national

FIA 2019: négociations pour des partenariats entre opérateurs nationaux et étrangers

Publié

le

Plusieurs négociations pour concrétiser des projets de partenariat entre des opérateurs économiques nationaux et étrangers ont été engagées à l’occasion de la tenue de la 52e édition de la foire internationale d’Alger (FIA-2019), a indiqué dimanche à l’APS la directrice de la communication de la Société algérienne des foires et exportations (SAFEX), Mme Mokdad Hafida.

« Nous avons enregistré l’engagement de plusieurs négociations entre des operateurs économiques nationaux et étrangers pour le lancement futur de projets de partenariats communs à l’occasion de la FIA-2019 », a affirmé Mme Mokdad avant la clôture de cette manifestation économique qui s’est déroulée du 18 au 23 juin courant.

Soulignant l’intérêt « majeur » des operateurs étrangers aux partenariats avec les operateurs nationaux, la responsable a précisé que plusieurs négociations ont été menées en vue de concrétiser des projets de partenariat avec des operateurs étrangers, notamment dans les domaines de l’industrie du cuire, du textile, du café et même dans les hydrocarbures.

Citant l’exemple de l’Ethiopie, qui participe pour la première fois à la FIA, Mme Mokdad à indiqué que plusieurs investisseurs de ce pays avaient négocié des projets communs avec leurs homologues algériens, ajoutant qu’une réunion officielle est prévue entre la délégation éthiopienne et des représentants de la Chambre algérienne de commerce et d’industrie (CACI) pour approfondir ces négociations au lendemain de la clôture de la Foire.

« Cette rencontre regroupera des officiels de l’ambassade de l’Ethiopie en Algérie et plusieurs operateurs économiques de ce pays avec des responsables de la CACI et des operateurs économiques algériens pour poursuivre les négociations et conclure éventuellement des contrats de partenariats« , a-t-elle expliqué.

D’autres operateurs économiques de l’Indonésie ont également mené des négociations pour concrétiser des projets de partenariat avec leurs homologues algériens a rajouté Mme Mokdad, précisant que « ces opérateurs avaient émis le souhait d’approfondir ces négociations » .