Suivez nous

Tourisme

Formation spécialisée: un impératif pour le développement du secteur du tourisme

Publié

le

Le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Abdelkader Benmessaoud a affirmé, mardi à Alger, que la stratégie nationale de développement du secteur ne saurait se concrétiser sans accorder une attention particulière à l’élément humain et à la formation spécialisée.

Supervisant la cérémonie de sortie de nouvelles promotions de l’Ecole supérieure du Tourisme à Alger et des deux Instituts nationaux d’hôtellerie et de tourisme (Boussaada et Tizi Ouzou), le ministre a précisé que « la démarche du Gouvernement pour la diversification de l’économie nationale est tributaire de l’intérêt à accorder au Tourisme en tant que secteur stratégique créateur de richesse et de postes d’emploi », affirmant que celle-ci « ne saurait se concrétiser sans accorder une attention particulière à l’élément humain ».

Pour M. Benmessaoud, le Schéma directeur d’Aménagement touristique (SDAT) a accordé « une place particulière » à la formation, d’abord, pour consacrer le Plan qualité services (PQS), et ensuite pour doter les établissements hôteliers de cadres et d’une main d’œuvre spécialisée au diapason des exigences du tourisme moderne et des normes d’excellence en vigueur ».

C’est pour autant qu’il faudrait « relever le challenge et promouvoir la qualité des services à travers la formation de cadres qualifiés et une main d’œuvre spécialisée, en réponse aux besoins réels du secteur en ressource humaine », a-t-il expliqué.

Lire aussi: Nécessité d’améliorer l’employabilité des diplômés

Le ministre a fait état également des efforts jusque-là déployés pour atteindre les objectifs tracés, à l’instar de l’actualisation du programme de formation, l’adoption du mode de l’apprentissage dans certaines spécialités, l’intégration du système LMD à l’Ecole nationale supérieure du tourisme (ENST) avec l’implication de plusieurs départements ministériels, particulièrement l’Enseignement supérieur et l’Environnement.

La cérémonie de sortie des nouvelles promotions a été rehaussée par la présence des ministres de l’Environnement, Fatima Zohra Zerouati, et de l’Enseignement supérieur, Tayeb Bouzid, lesquels ont mis en avant l’importance de la ressource humaine dans la promotion du secteur du tourisme, car étant « la vitrine du pays ».

Les promotions sortantes comptent 331 diplômés de l’ENST et des deux Instituts nationaux d’hôtellerie, dont 59 étudiants en LMD et 136 autres originaires de pays africains amis.